Partagez cette page

L’avenir du métier
d’expert-comptable​

À l’heure actuelle, de nombreux secteurs sont bouleversés par l’évolution fulgurante des nouvelles technologies. Face à cette situation, certains métiers doivent s’adapter et évoluer sous peine de disparaître. Le métier d’expert-comptable est particulièrement concerné par ce phénomène.

De manière synthétique, l’expertise comptable se décline en 3 aspects : la saisie comptable, l’établissement des bilans et la réalisation des formalités administratives ainsi que le conseil financier. Aujourd’hui, les deux premières facettes sont fortement menacées par le développement de l’intelligence artificielle, par la disruption de nouveaux acteurs 100% online ou encore par la transformation de la profession provoquée par la digitalisation. C’est l’une des raisons qui poussent de nombreux spécialistes à dire que le métier lui-même est voué à disparaître.

Devant ces faits, il est tout à fait légitime de se poser la question suivante : quel avenir pour le métier d’expert-comptable ?

metier expert comptable menacé par la technologie

Technologie : menace au métier d’expert-comptable ?

Beaucoup ont affirmé et continuent d’affirmer que la technologie constitue l’une des plus grandes menaces au métier d’expert-comptable. Une pensée tout à fait légitime quand on pense aux nouveaux logiciels comptables, aux solutions numériques et autres outils informatiques (outils de reconnaissance automatique, API bancaire…) qui permettent aux entreprises de gérer elles-mêmes une grande partie de leur comptabilité. De plus, ces solutions sont très économiques, car elles évitent de payer des tâches qui peuvent être automatisées.

Mais même ainsi, il serait trop présomptueux de dire que le métier d’expert-comptable va disparaître en raison de la digitalisation des outils de comptabilité. Cela reviendrait à minimiser le rôle et l’importance de cet expert au sein de l’entreprise. D’ailleurs, l’Ordre des experts-comptables rappelle que : « Les robots ne peuvent pas traiter l’intégralité des documents et la complexité des demandes des clients ».

Contrairement à ce que beaucoup pensent, l’expert-comptable ne passe pas ses journées, enfermé dans un bureau, à analyser des livres de compte. Il ne se contente pas de jongler avec les chiffres et d’analyser les finances de ses clients. Son métier est de plus en plus tourné vers la relation client, l’interprétation et le conseil. Il guide ses clients dans leurs prises de décisions stratégiques en matière de gestion et de finance. L’expert-comptable constitue donc un véritable partenaire-conseil et joue un rôle fondamental au cœur de l’entreprise.

proces-verbal-Urssaf

Un métier voué à changer

Même si les robots sont encore loin de pouvoir remplacer les experts-comptables, l’automatisation de certaines activités basiques de ces professionnels peut grandement amener un cabinet à éliminer certains postes et à passer plus de temps sur les recrutements. Les opérateurs de saisie ainsi que les moins diplômés sont les plus touchés par le phénomène.

Un fait est que le métier d’expert-comptable est un métier qui vieillit, ce qui est une bonne nouvelle pour les jeunes qui veulent y faire carrière. Saviez-vous qu’un membre sur six de l’Ordre des experts-comptables est âgé de plus de 60 ans ? C’est pourquoi la profession recherche du sang neuf afin d’initier les changements qui s’imposent pour faire évoluer le métier d’expert-comptable.

Les grands défis à relever par le métier d’expert-comptable

Le métier d’expert-comptable connaît de profonds changements, et donc, il doit s’adapter aux nouvelles tendances et l’état de son marché. Il semblerait que la digitalisation des cabinets soit la solution idéale pour relever ces défis.

Un défi managérial

Il s’agit ici de donner plus d’attrait à la profession et de se concentrer sur la relation client en mettant ce dernier au centre des préoccupations (mieux répondre à ses attentes en terme d’accompagnement, son avis, anticiper ses problèmes, l’impliquer au maximum dans certaines tâches).

Il s’agit également d’amener plus de souplesse au niveau du management en étant plus dans l’anticipation que dans l’anticipation.

Enfin, il est très important d’impliquer les collaborateurs en favorisant le développement de leurs compétences par la formation, en mettant en avant l’innovation et l’intrapreneuriat ou encore en ayant une véritable politique de bien-être au travail. Tout cela permettra de rendre le staff plus efficient et motivé afin de faire performer et ainsi développer le cabinet.

Un défi organisationnel

La structure et l’organisation des cabinets d’experts-comptables n’ont quasiment jamais changé : c’est un acquis historique. Pour pallier les problèmes qui en découlent, il est opportun de mettre l’accent sur le conseil au sein de l’organisation et penser à intégrer de nouvelles technologies dans les processus internes. 

Il faut voir la digitalisation, l’automatisation et l’industrialisation comme de véritables opportunités pour se développer et pour renforcer sa compétitivité. Travailler ces quelques points permettra à un cabinet d’améliorer les processus, d’optimiser la productivité, de s’adapter plus facilement aux futures évolutions et enfin, de renforcer la compétence des collaborateurs en interne.

 

Un défi stratégique

Face à son environnement actuel, tout cabinet d’expert-comptable doit penser son évolution. Il est impératif de revoir la vision et les missions du cabinet afin de s’adapter aux besoins de leurs clients.

Les cabinets comptables doivent maîtriser au maximum leur image du fait de l’émergence des réseaux sociaux. Ils utilisent également les outils proposés par le développement du marketing digital afin d’accroître la connaissance des besoins clients.

Enfin, les cabinets doivent anticiper l’utilisation du digital afin de générer des contacts qualifiés que les équipes commerciales se chargeront de transformer en clients. Les liens entre les équipes marketing et commerciales doivent donc être renforcées.

Un défi de création de valeurs

Comme toute entreprise, les cabinets comptables doivent redéfinir leur business model pour s’adapter aux changements auxquels ils font face. Quelques pistes de réflexion : développement de l’approche-conseil, révision de son positionnement, centrage de l’activité sur les missions à forte valeur ajoutée…

Besoin d’autres informations ?